Ni hao!

    La connexion est tellement bonne ici...ca donne envie de laisser plein de messages!

    Nous voici arrives a Pingyao, "petit" village au sud-est de Beijing. Une nuit de train, en derniere classe comme d'habitude, nous a permis d'etre en compagnie de charmants chinois a qui nous n'avons su dire que "fagoa" (=francais), meme s'il etaient peut-etre en train de nous demander notre age, ou nous faire comprendre qu on leur avait marche sur le pied...Mous sommes tellement frustres de ne pouvoir communiquer et echanger avec eux! Ca change apres la Mongolie, ou nous finissions finalement par nous debrouiller plutot bien! Nous gardons d'ailleurs certains reflexes mongols, c'est rigolo.

    Tres bien indique dans le Lonely Planet, le village semble tres touristique. Nous ne pouvons que nous poser dans une des innombrables guest houses du coin. Elles sont toutes "the cheapest", "the nicest", "the best guest house in Pingyao". Par chance, c'est l'hiver, il fait froid et les touristes sont a la plage. Nous sommes heureux d'etre les seuls blancs du village. On nous donne une chambre ou le lit fait plus de 3m de large...du jamais vu (sourires complices)! Superbe cadre d'epoque.

    Pingyao "old city" est cernee de murailles, et preservee de toute urbanisation recente et defiguratrice. Nous nous regalons a marcher dans les ruelles anciennes, trouver les raccourcis, faire les curieux. Nous goutons quelques specialites par-ci par-la, repondons aux "hello m'dame", rendons leurs sourires aux villageois sympathiques. Les prix exorbitants des musees du coin nous font rester dans la rue. Si nous voulons continuer a voyager jusqu'en mai, pas de folies possibles...

DSC_0001

    Nous louons quand meme des velos (moyen de transport tres en vogue dans le coin!), et pedalons vers un temple, a quelques kilometres d'ici. On nous le decrit comme "valant le coup d'oeil". Ca, c'est sur. Entre des constructions en beton les pieds dans la boue et des sechoir a mais, nous decouvrons avec surprise un temple...surement magnifique il y a quelques centaines d'annees, mais aujourd'hui dans un etat lamentable.  Le racket que nous subissons a l'entree ne sert surement pas a l'entretenir ou le restaurer! Quelques petits temples qui le composent servent de stockage, des vielleries sont entreposees derriere les statues. Un faux moine surveille notre appareil photo (censure), mais laisse une bande de gamins cracher ou crier dans ces lieux autrefois sacres. Aucune ambiance de priere ni de recueillement ne flotte dans l'atmosphere. Trop "old fashion" pour le parti communiste, qui cherche a faire table rase du passe. Ce temple taoiste n'a malheureusement plus d'ame, c'est pathetique. Ah la la...nous avons une "sacree" pensee pour le Tibet, que nous allons bientot rejoindre. Pour nous consoler, nous repartons en quete d'un peu de nourriture: du poulet (c'est sur?) noye dans la sauce, du fenouil et quelques pousses de soja. Slurp.

DSC_0501

    Le moral est bon, nous avons repris notre rythme "de transit". Tres different de celui que nous avons vecu pendant notre marche en Mongolie, ou de ce qui nous attend au Ladakh! Plus confortable...nous rencontrons quelques voyageurs avec qui nous discutons de mille choses, pouvons nous poser devant un DVD...mais n'avons finalement pas beaucoup de contacts avec la population. Nous ne parlons ni le mandarin, ni le cantonnais, et vous avez deja vu un chinois parler anglais?! Nous sommes ravis de visiter de beaux sites, mais nous commencons a nous lasser des guest houses et de la frenesie chronique des touristes avides de musee...Nous avons hate de nous familiariser de nouveau avec un environnement et y sejourner pour un long moment. En un mot, nous sommes tres impatient d'etre au Ladakh!

    Cependant, nous sommes contents d'etre en Chine, et ne pensions pas etre si enthousiastes! Les chinois sont vraiment gentils, et il y a des belles choses a voir. Petit detail rigolo (ou pas du tout): les Chinois sont les rois du copiage et du recopiage! La calligraphie, superbe ici, est-elle meme du recopiage. L'artisanat, lui aussi, est en fait issu de modeles: modeles de broderies, modeles de peintures. On comprend les contrefacons! (Le comble: nous avons surpris des contrefacons de Decathlon! Geologic, plus precisement). Cela fait reflechir: L'Occident sera probablement rapidement rattrape par ce pays emergent (ce qui ne laisse aucun doute quand on y est), mais double, peut-etre pas. Les chinois sauront-ils innover?

CSC_0142   CSC_0143

    Nous prenons le train cette nuit pour X'ian, ou d'autres belles choses nous attendent. La-bas, nous allons prendre notre billet de train pour Lhassa, au Tibet. Apres nous etre renseignes aupres de differentes sources, et avoir pris la temperature, il nous semble que le permis, theoriquement obligatoire, n'est peut etre pas si indispensable. Nous allons donc tenter d'y aller sans, car 140 euros/personne pour 3 jours, et l'accompagnement obligatoire d'un guide-espion, nous n'en sommes pas capables! Par contre, il va falloir jouer fin pour obtenir les billets, les guichetieres refusant de nous delivrer des billets a pris chinois sans permis. On verra...vive la debrouille!

CSC_0131

    Voila pour les news!

    On pense toujours autant a vous et sommes avides de vos commentaires. Merci de nous suivre ainsi!

    Arm & Vid


   UN IMMENSE MERCI !!!

    Clins d'oeil et tres sinceres remerciements a vous, famille, amis, et meme inconnus (!) qui avez joue les peres Noel pour nous permettre d'acquerir un nouvel appareil photo a Beijing. Nous vous sommes infiniment reconnaissants et vous remercierons a notre maniere en continuant a prendre de chouettes photos!

    Il nous attendait dans un marche plus ou moins noir, un peu a l'ecart du centre de Beijing...Il s'est laisse acquerir apres marchandage severe...Il s'appelle Nikon D80 avec un objectif 18-135 (le meme que le precedent)...et nous sommes maintenant inseparables!

DSC_0157