Un petit mot de la capitale de la Mongolie, Ulaan Baator.

    Passage de frontiere. Afin de payer au minimum, nous continuons de voyager en 3eme classe, en Platzkart. Mais on nous assure que cette classe n'existe pas pour le trajet Irkoutsk-Oulan Baator. Tout malins que nous sommes, nous prenons alors un ticket pour Irkoutsk-Naushky (ville frontiere cote Russe), en Platzkart. Nous aviserons plus tard. La nuit est bien sympa et nous discutons avec nos premiers mongols...Arrivee a la frontiere, et apres 5h de pause (passeports checking...), nous prenons un nouveau ticket pour traverser juste la frontiere et arriver a Sukhbaator, cote mongol, cette fois ci en 2nd classe car il n'y a effectivement pas de wagons 3eme classe!! Armelle stresse un peu car nous ne nous sommes pas du tout enregistres a la police en Russie (pourtant obligatoire), toujours pour des raisons d'economies! Les temps sont durs pour l'aventure!! Finalement, nos visas passeront comme des lettres a la poste (poste francaise car ici c'est plus complique...). Nous retrouvons alors de nombreux touristes europeens, dont certains ne comprennent vraiment pas pourquoi on se complique tant la vie. Nous gardons le smile et atteignons SukhBaator. S'enchaine alors une succession de courses, contre la montre, contre de l'echange de monnaie...Une jeune militaire mongole de 22 ans nous entraine dans les meandres de la gare pour trouver le billet le moins cher. Un policier finira par acheter ces fameux tickets avant tout le monde, usant largement de son statut..et sans commission. Il fait beau en Mongolie, on a le smile!!

DSC_0749

    Nous avons tellement entendu que UB est une sorte d'entite spatiale propre et non representative de la Mongolie et peuple de gens bizarres, de voleurs, de soulards...que nous sommes arrives a bloc en nous disant que ces propos n'etaient en fait que des racontards...L'arrivee a Ulaanbaator vers 06h30 nous permet de decouvrir la ville avec une lumiere extraordinaire et un calme royal. Les gens sont extremement souriants, compare a la Russie et tout le monde est sympa...comme quoi. Nous rencontrons Joel Rauzy, musher francais installe en Mongolie et qui nous previent encore du comportement parfois etrange des mongols a UB. Nous tentons de le verifier en allant au marche noir, Naaraan Tuul, un endroit apparemment chaud. Rien y fait, nous sommes toujours dans notre bulle ou sous la protection de quelques bons auspices. Absolument rien ne se passe. Bon. Les petits boui-boui de la ville sont bien sympa et nous goutons pas mal de plats mongols, souvent a base de mouton. C'est pas cher et vraiment bon.

DSC_0026

    Jeudi, journee infernale!!! Nous prenons une chambre dans une guest house tres bon marche. Le tenancier est mongol mais vit la moitie de l'annee en Belgique. Il est un peu bizzare. Joel nous dit de nous mefier, car des clients ont eu des problemes avec lui, des histoires de vols et de menaces...OK...On referme bien nos sacs et recuperons l'appareil photo. Pas tres rassurant. Au bureau de l'immigration mongol, nous bataillons comme des acharnes pour obtenir l'extension de notre visa. Mon experience en Laponie et le nom de Joel Rauzy qui a une agence de tourisme ici nous permet d'obtenir le fameux cesame: 30 jours + 10 jours pour quitter le territoire. Nous partons pour le marche afin d'acheter l'equipement necessaire a notre futur cheval de bat: licole, longe, menottes (en tissu!) pour l'entraver la nuit, petit piquet, mouffles en mouton...Armelle craque pour du beau tissu aussi..et nous deux sur des chapeaux a la "Indiana Jones"!! A la sortie du marche, un gars louche me colle. Je m'arrete. Il s'arrete. Ca sent le traquenard a plein nez. Je repart. Il repart. Je serre la main d'Armelle pour la prevenir...trop tard. Trois autres bonshommes coincent Armelle, je me precipite, nous donnons quelques coups et nous extirpons du bazar. Ca va Armelle? Il a essaye de m'ouvrir la poche...merde (!), il m'a taillade la poche au cutter, on voit ma peau. Je me suis presque fait tailler un short dis donc!! Je bouillonne, tellement envie de retourner "discuter" avec ces fgblzsfjvbz":>!! Depites et sans s'etre rien fait voler, nous marchons comme des zombis vers le centre ville en se mefiant de tout le monde...impression assez terrible et dont nous avons pas vraiment l'habitude.

    Le lendemain, a notre Guest House, le gars etrange nous explique qu'il est deja alle en prison car il avait tire en l'air avec un flingue dans une boite pour faire peur a l'ambassadeur Kazakh, qu'il deteste. Bon, le petit dej est vite avale (de toute facon, il ne nous avait pas prevu apparemment) et on se barre rapidement. Arrive a notre nouvelle guesthouse, super sympa et friendly, on s'apercoit de l'oubli de nos cartes de rando mongoles a l'autre Guest House (vous me suivez?). Je cours, grimpe 2 etages et enfonce la sonnette. Je cherche l'air panique mes cartes qui etaient simplement posees sous la fenetre pendant le petit dejeuner. Rien. Sous le lit. Rien. Je lui explique gentiment que c'est important pour nous, que peut etre quelqu'un l'a deplace...et j'ouvre un placard. Il commence a trembler, a me regarder avec des yeux de fou et me crache qu'il faut un permis du procureur pour fouiller ainsi (dans notre propre ex-chambre quittee 5 min plus tot??!), me dit que je l'insulte, que je le traite de voleur (bon, la il a pas tord)..Je flippe un peu, finis par le calmer et deguerpis. Degoute, vraiment, je rejoins Armelle et decidons de l'appeller. "Allez, nous sommes pret a te payer pour que tu nous redonnes nos propres cartes!" Apres avoir fait semblant de ne pas comprendre ("Je ne vends pas de cartes, vous avez du vous tromper de numero..."), il finit par s'enerver et nous explique qu'il va faire annuler nos visas avant de raccrocher...Grand festival!!! Mauvais karma. Un sentiment de deception, de crainte et de mefiance nous gagne, et nous n'aimons pas du tout ca. On finit par racheter les cartes. Un peu de mouton et au lit.

    Le lendemain, le reveil est dur, mais nous partons faire le plein de zenitude en visitant les temples bouddhistes. Youpi, 1ere journee de tourisme!! Nous nous abandonnons dans les vapeurs des prieres tibetaines, berces par le balancement immuable des moines et le rire des moinillons. Des danses tibetaines nous permet de nous accroupir dans les pieds des mongols avec les enfants, aussi emmerveilles. Certains esprit representes par des moines portant des masques jettent des bonbons, et alors les enfants comme les adultes se precipitent et se bousculent dans la poussiere dans un grand eclatement de rire...genial. Un theatre nous accueille le soir pour une representation de chants diphoniques, de musique traditionnelle, de contorsionisme...Absolument genial.

DSC_0259

    Aujourdhui, dernieres courses a Naaraan Tuul, au marche noir. Un piquet en fonte dans une main (pour attacher notre futur cheval la nuit) et une massette dans l'autre, nous explorons le marche sans se faire embeter et terminons notre tour en 2h. Impeccable. C'est si simple un bon pieux pour faire reculer les voleurs et autres tailladeurs!! On est pares pour l'aventure. Notre sac de bat est dans la chambre, la longe prete a servir, les pieds nous demangent...Mercerdi matin, nous recuperons nos passeports. Mais nous sommes toujours dans l'attente de notre nouvelle tente, que notre genial partenaire The North Face s'est empresse de nous envoyer. Des sa reception, nous sommes partis! Au programme, si tout va bien, la traversee Olgiy-Lac Hovsgol a pied (environ un millier de kilometres). Nous avons 50 jours pour le realiser...Le defi est la...

map_mongolia

A tcho!

Vidian