tintin

Dobreedjen!!

    Nous voilà donc à Moscou depuis 5 jours maintenant, où nous parcourons la ville de long en large, sans oublier de se reposer aussi un peu! Nos hôtes sont géniaux, bretons, et leur petit bout de chou (Martin, 2 ans) est adorable. Je ne vous cache pas que je suis tout heureux de jouer à la bagarre avec ce dernier!! Isabelle et Alexandre nous recoivent remarquablement bien, le tout en restant simple, c'est royal ! Ils nous guident dans nos conquêtes de la capitale, nous font découvrir les spécialités du coin, nous font connaitre d'autres expat's...génial, quoi!

    Dans l'ordre, voici nos aventures moscovites. Samedi, le jour de notre arrivée, après une bonne douche et un bon déjeuner français (miam), nous partons découvrir le Kremlin, au lieu touristique de Moscou. Construit au XIV siècle pour protéger la ville des Tartare, c'est en simples marcheurs que nous entrons dans cette mini-ville, qui enserre des palais, églises et cathédrales au sein de ses murailles rouges. Impressionant de gigantisme! Mais le Kremlin ne nous révèle pas tous ses secrets, et c'est accompagnés d'Alexandre et Isabelle que nous descendons dans le coeur des fortifications pour y découvrir ses trésors: armures, carosses (sur roues ou sur patins!), costumes et surtout diamants.

DSC_0793

    Dimanche, nous avons l'honneur d'être invités à déjeuner dans un des plus beaux hôtels de Moscou, le Métropole, par un ami expat' d'Isa et Alex. Le restaurant est sompteux, dominé par une immense verrière et dont la fontaine trône en son centre, magique! Et des serveurs en livrée en veux tu en voila...On se régale autant des yeux que du palais.

    Dehors, il pleut des cordes, à croire que les dieux nous abandonnent. Nous rentrons dans la fournaise du métro, dont les escalators tombent en une chute vertigineuse. Le réseau de train sous-terrain est incroyablement dense, et les stations à la gloire du communisme sont impressionnantes. Encore faut il se repérer et avec l'aide de nos hôtes, nous commencons à déchiffrer l'écriture poétique (ou pas) russe. Dans un rythme typiquement français, nous nous prenons un petit café en papottant. Nous sommes à Moscou. Nous parlons français. La nounou joue en russe avec Martin. Nous buvons un petit café. La radio expulse du son français.

    Déboussolage! C'est l'heure, nous partons pour l'Opéra. Un petit théâtre, à proximité de la Place Rouge, nous accueille pour nous jouer la Flûte Enchanté de Mozart. Nous avons la chance d'être au premier rang. Les archers de l'orchestre pourrait facilement nous gratter les pieds. Une belle et blonde violoniste semble perdue au milieu des instruments; elle ne cesse de jeter des regards à droite, à gauche, démarre en retard et fixe sa partition d'un regard vide. La contrebasse, une grand-mère aux cheveux rouges, arbore un sourire malicieux et plein de tendresse pour les acteurs. Nous passons 3h d'émerveillement à contempler cette oeuvre musicale interpretée par des acteurs sympathique et à l'accent allemand presque parfait. La scène est si petite que certaines scènes se jouent juste devant nous, sur le plancher des spectateurs. J'ai même cru que Papagaino allait s'assoir sur mes genoux! Le retour de nuit sur la Place Rouge, la cathédrale Saint-Basile (bulbes en guimove!) et une superbe église de l'autre côté, est fantastique.

DSC_0846

    Lundi, réveil un peu morose, Armelle est de mauvaise humeur...allez savoir pourquoi! Il ne fait pas très beau, et nous partons marcher à la boussole dans la ville, en passant par différents quartiers. Nous empruntons l'Arbat, rue piétonne animée, puis traversons le secteur des ambassades, qui nous impressionne avec ses voitures de luxe, Vidian n'en revient pas (Armelle n'y connait rien). Nous tombons ainsi sur le superbe église St Sauveur, détruite, remplacée par une piscine olympique (pas assez de sous pour le "palais des Soviets"), puis reconstruite en 2 ans récemment. Immensissime. Un petit crachin breton nous surprend. Nos capuches forment des oeillères et c'est comme des automates que nous marchons. Mais ne ne valons rien a côté des soldats russes posté de part de d'autre de la flamme du soldat inconnu. La relève de la garde , toutes les heures, met en scène des hommes en uniforme levant la jambe à s'en décrocher les cuisses, le tout dans un simili de moue très très sérieux. Surtout ne pas rire. Des tas de touristes grimacent et prennent des clichés. Marrant. peut être pas pour eux.

DSC_0037

    Mardi matin est consacré aux mails et autres travaux bloggeste. Armelle est un peu crevée. La sieste lui fait beaucoup de bien! Et sous un beau soleil, nous partons nous réfugier dans l'ancienne réserve de chasse royale: Kolomenskoye. Situé sur un promontoire dominant la ville, cette immense parc se révèle un bel exutoire à notre stress urbain. Comme à Budapest, nous y faisons une bonne pause verdure. Le temps est superbe et le morale nous rattrappe tellement que nous enchainons des vidéos rigolotes. On se marre.

DSC_0101

    Plus tard, en visionnant les photos, je m'apercois des horribles et longs poils qui me couvrent la tête dans un désordre inextricable. Armelle semble prête un y remettre un peu d'ordre, lorsque Isabelle sort la tondeuse pour Alex. Le salon se transforme en salon de coiffure. Un diner avec d'autres expat' francais (Clément et Mathilde) nous permettra de gouter au caviar russe...grande classe! C'est vraiment sympa de rencontrer d'autres français, de connaitre un peu leur façon de vivre, leur difficultés aussi. Clément et Mathilde ayant beaucoup voyagé, nous parlons de marche, de dépaysement, de découverte et de civilisation pendant tout le diner. On a le smile!

CSC_0155

    Mercredi. Levé sous le soleil. La pêche. On croque une pomme et c'est parti pour Novodevitch, monastère orthodoxe classé au patrimoine de l'Unesco. Le cadre est magnifique, on joue avec les bulbes. Nous nous posons autour d'une bière pour bookiner le Lonely Planet Russe au chapitre du Lac Baïkal. Nous sommes depuis quelques jours tournés vers cette "perle de la Sibérie" et nos envies de grands espaces sont de plus en plus fortes. Nos jambes nous démangent. Une petite soirée DVD achève cette journée de repos bien sympathique.

DSC_0148

   Jeudi. Départ. ce soir, nous partons pour la Sibérie et la Bouriatie. Le Transsibérien est à nous! Nous comptons sur la 3ème classe pour profiter au maximum de ces 77h de convoi pour rencontrer, discuter, bookiner et s'émerveiller des paysages. Le temps est bien gris, il faut ranger les sacs, faire nos provisons, et se remplir une dernière fois des charmes de la Moscovie! Nous vous raconterons le Transsibérien dès que possible, nous arriverons à Irkustk lundi matin, peut-être y trouverons nous un cyber-café?

Merci infiniment à la sympathique famille Calendreau pour leur accueil, et pour toutes ces belles choses qu'ils nous ont permis de voir...

A très vite!

Armelle et Vidian