De Salzburg vous avaient été données les dernieres nouvelles. Petite session de rattrapage. Nous avons essuyé une nuit pluvieuse, tres pluvieuse. Les gros "plocs" tombés du ciel se transformaient en "pluich" a l'intérieur de notre tente, nous éclaboussant copieusement. Grande Joie. Nous passons la nuit a retourner nos sacs de couchage sur nos visages. Entre noyade et asphixie, qu'auriez vous choisi? Au petit matin, nous sommes humides, les coutures perlent et de jolies gouttes tombent dans un rythme régulier sur nos affaires. Bien que formidablement esthétiques, je n'ai pas poussé l'autodérision jusqu'a les prendre en photo! Trempés pour trempés, nous nous résignons a prendre une douche. Trainant nos oripeaux humides dans les ruelles détrempées de la ville, et Mozart poursuivant son oeuvre sur une symphonie en goutte majeure, nous prenons le train pour gagner Mauthausen. Nous y organisons une vraie buanderie.

DSC_0212

    Arrivant dans cette petite bourgade a 20 kms de Linz, nous visons une belle prairie pour installer notre baignoire qui nous sert de tente. C'est la que tout s'enchaine. Une grosse ferme. On frappe. A la porte! Permission accordée. Venez plutot dans la grange! Une remorque de bottes de foin. Vous y serez bien. A demain pour le "Frühstück"! Notre voyage commence alors réellement. Nos hôtes ne parlent pas un mot d'anglais, et leur gentillesse est sans égal. Les 300 porcinets de la ferme nous bercent de leurs grognements, et c'est dans notre bedroom plutôt racine (roots) que nous goutons au plaisir d'un vrai repos. L'alarme de notre montre achetée sur le marché de Nancy ne nous réveille toujours pas, et c'est bien tard qu'au saut de la remorque la grand-mere se précipite pour nous convier a un magnifique petit déjeuner. Gateaux, café, pain, beurre, confiture, jus de pomme...nous nous gavons avec un certain plaisir et un grand sourire (on ne rigole pas la bouche pleine). Levés depuis 5h du mat', nos fermiers nous bercent de leurs voyages vers la Mongolie et Pekin. Incroyable!

DSC_0232

    Nous partons pour Mauthausen KZ (le plus grand camp de concentration d'Autriche) ou pres de 100 a 150 000 déportés périrent. Des chiffres morbides a en perdre la tete, nous avons envie de vomir face a toutes ces photos d'atrocités. Nous passons pres de 4h a déambuler dans le camp, abasourdis par la cruauté humaine. 186 marches de pierres irrégulierement disposées et pouvant s'élever jusqu'1/2m de hauteur menaient a la carriere. Les prisonniers les empruntaient, un roc de 50 kgs sur le dos.  Des SS  "s'amusaient" a faire tomber les premiers rangs qui dégringolaient jusqu'en bas, dans un mélange de pierres cassées, de chairs déchirées et de rires sinistres.  Marqués , nous  reprenons la route vers le village, cette route que les détenus emprunterent. 4 ou 5 km de marche, depuis la gare vers l'enfer.

DSC_0250

    Nos fermiers nous accueillent de leur plus beau sourire et cela nous fait du bien. Un bon Kuchen et du café tout frais terminent de nous requinquer. Nous échangeons nos dernieres paroles grâce a notre TRES approximatif allemand, et de nombreux gestes. Auf wiedersehen!

Vidi